Contes de la Lune Noire - Version jeune public

Contes fantastiques théâtralisés

La lune noire – une forme de la nouvelle lune – invisible dans le ciel nocturne – est appelée également la lune de Lilith par les alchimistes et les astrologues…

On dit qu’elle est favorable aux projets secrets, aux délits…

Comment aborder artistiquement et avec une certaine éthique les grands motifs du Fantastique devant un jeune public saturé d’imageries violentes voire trashs… et qui en redemande ! comme si cela faisait partie d’un rituel initiatique vers l’adolescence et l’âge adulte ?

Comment jouer sur une gamme émotionnelle allant du sentiment d’étrangeté, d’inquiétude jusqu’à une peur délicieuse ?

J’ai choisi dans la littérature européenne fantastique victorienne et contemporaine des motifs accessibles à la sensibilité et à la compréhension des enfants : les fantômes, la revanche des plus faibles, le pacte maléfique, le sacrilège, la notion de bien et de mal, la transgression, l’humour noir…

Avec Omar Toujid, nous avons travaillé à une mise en scène épurée, minimaliste, les jeux d’ombres et de lumière.

Loin d’une logique de surenchère pouvant nous faire dériver dans un registre « gore » ou « grand guignol », nous avons privilégié le décalage, la tension émotionnelle, les ruptures de rythme, la présence énergétique.

Plusieurs minutes durant, elle me contempla pensivement. « Une meute de chiens…vous les avez vus ?

– Si je les ai vu ? Je n’ai vu rien d’autre !

– Ils étaient combien ? » Sa voix baissa d’un ton. « Je me suis toujours demandée… »

Je la regardai avec surprise. J’avais cru que l’endroit lui était familier. « N’êtes vous jamais allée à Kerfol ?

– Oh, si. Souvent. Mais jamais ce jour-là.

– Quel jour ?

– Où avais la tête… et je parie qu’Hervé a lui aussi oublié. Si nous avions eu de la mémoire, nous ne vous aurions jamais envoyé là-bas aujourd’hui… mais après tout, on ne croit pas dur comme fer à ce genre de choses, n’est-ce pas ? »

Edith Wharthon - Kerfol

Pour aller plus loin...

Après le spectacle nous proposons systématiquement un échange avec notre jeune public.

Des ateliers d’initiation au fantastique sont possibles en lien avec l’âge et les préoccupations des enfants.

©Photographies – David Berthelot

©Illustrations  – Jade Huguet et Coline Monchanin