Le chant de l’ours

Le Chant de l’Ours - contes iroquois

Le Chant de l’Ours est le troisième opus du cycle LES PLUMES DE L’AIGLE consacré aux nord amérindiens.

Le spectacle a été conçu à l’origine pour accompagner l’exposition «Les iroquoïens du St Laurent, peuple du maïs» présentée parle Musée gallo-romain de St Romain-en-Gal en partenariat avec le Musée d’archéologie et d’histoire de Pointe à Callière à Montréal.

Il y sera question de jeunes garçons que la danse conduisit fort loin, d’un ours gigantesque qui terrorisa un village Mohawk, du bref passage sur terre de Fils du Tonnerre,  et d’un vieillard toujours malade.

Version destinée à un public familial à partir de 6 ans – 45 mn environ

On raconte que le monde fut créé par une femme tombée du ciel, que Loup Avec Une Marque fut sauvé des griffes d’un monstre volant par ses chiens fidèles, qu’avant de devenir des esprits guérisseurs, les Faux Visages furent des démons cannibales et comment la médecine fut enseignée à une femme du Clan de l’Ours.

Version destinée à un public familial à partir de 10 ans durée 1 heure environ

La constitution de la ligue des cinq nations Hau De No Sau Nee, peuples de la confédération iroquoise a inspiré les auteurs de la constitution américaine. Cette société matriarcale d’agriculteurs promoteurs avant l’heure d’une agriculture durable – alliance des « trois sœurs » : le mais, la courge et le haricot – tente tant bien que mal de conserver son identité et une existence décente. Symboliquement, ils ont obtenu la double nationalité : ils se revendiquent iroquois et canadiens.

Spectacle co-produit par le Musée gallo-romain de St Romain-en-Gal – Vienne

« Je suis l’Ours. Eternel comme toutes les forces de la Nature. Je suis gardien de tous mes enfants, l’être qi se dresse sur deux pattes, comme l’homme. Je m’assois en silence et j’observe. Je m’assois en silence, dans l’obscurité de mon repaire, et je communique avec la Terre Mère.

Je parle quand je sais ce qu’il faut faire. Je parle quand je sais ce qu’il fait dire. J’agis quand je sais ce qu’il faut faire. quand je parle et quand j’agis, on sait, à une grande distance, que je l’ai fait, car quand je parle et quand j’agis, c’est une force qui établit les choses dans leur rectitude. »

 

Fire Lame Deer et Hélène Sarkis -Le livre de la divination chamanique Sioux

Découvrez un extrait

Pour aller plus loin

Pour le jeune public comme pour le public familial nous proposons de chants au tambour amérindien, des ateliers d’initiation à la Roue de Medecine, des échanges sur les cultures nord amérindiennes traditionnelles et contemporaines.

Galerie photo

©Photographies – David Berthelot

©Illustrations  – Caroline Schatz