Actualité

Dans la continuité des résidences régulières de travail dans les lieux et du compagnonnage au long court avec l'artiste Omar Toujid, la compagnie Tout Conte Fait déménage ses bureaux à la Friche Artistique Lamartine.

Le succès des quatre jours d'intervention au Festival international de la Photo de Montier en der - les 16 au 19 novembre derniers - nous confortent dans notre volonté de promotion des cultures Nord amérindienne par la présentation de nos deux spectacles Tatanka Oyate Ki Ha et Le Chant de L'Ours,les animations d'ateliers contes pour les enfants des écoles  et d'ateliers chants amérindiens. A cela s'ajoute le soutien effectif aux nord amérindiens en tant qu'adhérent donateur à des associations telles que Pine Ridge Enfance Solidarité.

Nous sommes actuellement en réflexion pour définir le meilleur support pour communiquer et échanger sur nos travaux de recherches sur des thématiques nord amérindiennes mais aussi informer sur les initiatives de soutien aux nations autochtones (un blog ? Facebook ? les 2 ?).

Après deux ans de recherches documentaires et artistiques, les Contes de la Lune Noire ont été présentés en public, en sortie de résidence, fin avril dans leur version quasi définitive. Les plans de feux seront finalisés cet été et le spectacle sera fin prêt à la rentrée avec le regard d'Omar Toujid à la mise en scène.

Mise à jour le 31 mai 2018

La compagnie Tout Conte Fait vous propose, par ses spectacles et animations, une immersion dans des univers issus du conte traditionnel et de la littérature contemporaine.

Tout Conte Fait multiplie les passerelles, les rencontres artistiques entre parole et musique, conte et théâtre, mots et mouvements…

Compagnie « tout terrain », elle va là où des oreilles l’attendent : en intérieur, en extérieur, dans les écoles, les médiathèques, les salles de spectacle, les centres de loisirs, à domicile, dans des maisons médicalisées pour personnes âgées ou lieux d’accueil pour demandeurs d’asile…

Son répertoire, très large, est au service de l’imaginaire de tout horizon et de tout temps, pour célébrer la rencontre, le partage, l’ouverture à l’Autre.

Le conte, s’il perdure, circulant d’une âme à l’autre  par la parole et l’écoute, c’est qu’il nous offre à chacun, enfant comme adulte, amateur comme néophyte, la richesse de l’imaginaire pour mieux se (re)construire.

« O Mitakuye oyasin * ».

Muriel Berthelot,
Conteuse et directrice artistique

* «  nous sommes tous reliés » (sioux lakota)